LES OUVERTURES

1) LA PREMIERE CATEGORIE

Temps froid pour l'ouverture,très peu de prises dans les rivières qui n'ont pas été "approvisionnées" pour la circonstance. Une bredouille pour commencer, quelques truitelles sont venues flirter avec mon lombric, preuve qu'il y a espoir de belles prises par la suite. La deuxième sortie deux belles farios se sont laissées prendre.

L'etang de Beaucours:
Plusieurs sorties sur ce plan d'eau, pas de bredouille, mais pas de contrat rempli pour l'instant (pour mémoire il est de cinq pièces par jour) .Les amis qui m'accompagnent gardent un bon souvenir de ces séances surtout Jean-Yves qui fait le plein a chaque sortie.

2) LA DEUXIEME CATEGORIE

Mon hobby c'est la pêche sur le lac de Guerlédan. Depuis une trentaine d'années j'ai beaucoup ramé sur ces eaux de près de quatre cent hectares, c'est dire que je connais les coins et j'y ai fait des cartons....le bon temps. Il y en a eu des histoires sur ce lac de quoi écrire un livre.... La pêche certes, mais aussi l'occasion de se retrouver entre copains pour le casse-croûte du midi.

Comme d'habitude beaucoup de monde à l'ouverture, pour l'instant la priorité c'est de trouver le bon coin avant que d'autres ne prennent la place. Au petit jour de nombreuses barques sont dejà amarrées devant Beau-Rivage, il n'est pas sûr que les horaires d'ouvertures soient respectés. Bref Jean-Yves et moi nous sommes a pied d'oeuvre en temps et en heure et la pêche peut commencer. Il est évident qu'il a fallu se créer une réserve de vifs quelques jours auparavant. Un petit gardon au bout de la ligne et il ne reste plus qu'a attendre que les voraces se manifestent. Il fait un vent très fort et froid pas un temps idéal pour ce premier jour, nous sommes ballotés sur ma petite barque. Bien que nous ayons droit à quatre lignes nous nous contentons de deux gaules chacun, c'est bien suffisant. Jean Yves étrenne une nouvelle gaule et ne tarde pas a sentir des frémissements au bout de la ligne, peu après il sort un sandre de 42 centimètres bon début, pour moi rien.... Arrive le casse croûte avec une deuxième prise de même taille pour JY. Les barques postées au loin commencent à se deplacer, signe que ça ne mord pas. En plus des vifs nous avons des lombrics et mon pote sort un beau sandre de 48 centimètres avec cet appât. Nous nous déplaçons, sans changer de secteur, j'ai le plaisir de prendre une belle perche, une autre peu après. Avant midi JY avait sa quatrième prise plus belle que les autres 55 cm et une perche, pas si mal sept pièces en une matinée. Nous rejoignons les amis pour le repas du midi, les prises ne sont pas nombreuses et les commentaires vont bon train. L'endroit choisi est abrité du vent et l'on peut apprécier un apéro offert par un pêcheur, François qui fêtait son départ en retraite. Le vent soufflant toujours aussi fort nous rentrons de bonne heure satisfait de cette première journée.

RETOUR ACCUEIL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

'ouverture.